Chemins de Traverse #38 – Sandrine Franchet

Du journalisme de presse à l’entrepreneuriat au féminin, une transition toute naturelle pour Sandrine

entrepreneuriat

En quelques mots, qui es-tu ?

Bonjour, je suis Sandrine Franchet, consultante et formatrice en communication et stratégie éditoriale. J’aide les entrepreneuses à trouver les « bons » mots pour parler de leur marque et à les déployer auprès de leur audience de manière efficace et authentique.

Quel est ton parcours ?

Après avoir été journaliste de presse écrite pendant 10 ans, j’ai créé ma première entreprise en 2007, dans l’artisanat textile, à l’occasion d’un déménagement de Paris vers la Savoie. Par la suite, mon activité a évolué.
J’ai commencé à accompagner des entrepreneuses qui souhaitaient travailler sur leur message de marque et leur communication, notamment écrite. J’ai par ailleurs eu l’occasion d’intervenir auprès d’étudiants en formation initiale, sur les thématiques de l’expression écrite, de la rédaction web et de la stratégie éditoriale. En 2015, j’ai finalement abandonné mon activité de créatrice textile pour me consacrer à l’entrepreneuriat et l’écriture. Depuis les élections municipales de 2020, je suis par ailleurs adjointe à la maire du 5ème arrondissement de Lyon, en charge du commerce-artisanat et de l’emploi-insertion.

Comment est venu ton désir de changement ? Et quel a été ton déclic ?

Le principal changement que j’ai connu est celui qui m’a menée du journalisme vers l’entrepreneuriat, en 2007. Parmi les déclics, il y a eu l’envie de mener un projet à moi, plutôt que de raconter ceux des autres. Mes congés maternité (3 entre 2000 et 2006) m’ont donner le temps de m’interroger sur mon avenir professionnel et sur le projet que je voulais construire. Enfin, le déménagement à Chambéry, qui m’a obligée à démissionner de mon poste de journaliste, m’a donné le coup de pouce nécessaire pour me lancer.

Qu’est-ce qui t’a permis de passer de l’envie à l’action ? Quels ont été tes leviers ?

J’ai intégré une couveuse d’entreprise, qui m’a permis de mener cette transition de manière sereine et en étant accompagnée. L’autre levier, essentiel, a été le fait de pouvoir toucher l’Allocation de retour à l’emploi pendant les 2 ans que j’ai consacré au développement de mon entreprise (car il s’agissait d’une démission légitime, pour suivre mon conjoint qui était muté).

Quels freins as-tu rencontrés ? Et comment les as-tu surmontés ?

Parmi les principaux freins, je citerais le manque de confiance en moi, mon ignorance des fondamentaux de la création d’entreprise ou encore la difficulté liée à l’isolement. Je les ai levés en ne restant pas seule dans mon business.  Je me suis formée quand il le fallait, je me suis fait accompagner (par la couveuse d’entreprise d’abord, mais ensuite par d’autres prestataires ou structures). J’ai monté de nombreux partenariats avec d’autres entrepreneuses, soit ponctuels soit durables.

Aujourd’hui, où en es-tu ? Et qu’est-ce qui fait sens pour toi dans ta vie pro/perso ?

Aujourd’hui, je me partage, quasiment à parts égales, entre mon activité de consultante pour entrepreneuses, spécialisée dans l’accompagnement à la stratégie éditoriale de marque, et mon rôle d’élue. En tant que consultante, j’ai le plaisir de travailler à l’intersection des 2 thématiques qui ont dirigé tout mon parcours professionnel : l’écriture et l’entrepreneuriat. Tandis que mon rôle d’élue est une manière pour moi d’approfondir, au moins pendant quelques temps, l’engagement dans la société que j’ai toujours eu à cœur d’avoir, en parallèle de mon activité professionnelle. Il me permet, d’une manière un peu différente, d’agir en faveur du développement d’une économie localisée, inclusive et résiliente.

Quels conseils donnerais-tu à des personnes actuellement en questionnement ?

Mon principal conseil est de ne pas rester seule face à ces questionnements : de rencontrer des personnes qui sont dans la même dynamique, d’autres qui ont franchi le pas et ont développé leur projet, d’autres encore qui ont peut-être renoncé, pour connaître les obstacles qu’elles ont rencontrés. Ou encore des professionnels de l’accompagnement à l’entrepreneuriat. Accepter de se faire aider peut éviter des erreurs et faire gagner beaucoup de temps.

👉 N’hésite pas à faire un tour sur le site web de Sandrine pour découvrir son univers.

👉 Tu as envie de suivre tes envies profondes et de te renouveler dans un projet qui nourrit tes convictions personnelles ?⚓ Embarque dans l’aventure NOUVEAU CAP !

2021 Copyright © Hisse & Haut । Plan du site - Mentions Légales - Politique de confidentialité