Burn-Out/Brown-Out/Bore-Out : Comment s’en sortir ?

Burn-Out

Mélanie sent que quelque chose cloche dans son travail.

Depuis des semaines, elle a du mal à se réveiller. Elle arrive souvent en retard, en prétextant de fausses excuses comme sa fille récalcitrante ou un embouteillage. La réalité est qu’elle se sent épuisée. Pourtant, d’habitude elle est d’un naturel enjoué et enthousiaste. Où est passé son dynamisme ?

Elle ne le sait pas mais Mélanie présente des symptômes d’épuisement professionnel (Burn-Out, Brown-Out ou Bore-Out).  

Paradoxalement, cela peut être une bonne chose si : 

  • elle met un mot sur la racine de son mal-être,
  • elle accepte les différentes étapes pour se remettre.

Les 3 formes d’épuisement professionnel : points communs et différences

L’épuisement professionnel recouvre des réalités différentes.
Notre vocabulaire s’est enrichi de 3 termes pour mieux décrire les nuances des maux auxquels sont confrontés les travailleur·euse·s modernes.
Cependant, tu peux vite te sentir perdu.e.

Comment réussir à mettre le bon mot sur une situation particulière ?
Par exemple, comment savoir de quoi souffre Mélanie ? 

Voici quelques explications qui devraient t’aider à y voir clair.

Burn-out = épuisement professionnel qui résulte d’un trop-plein de travail,

Bore-out = sentiment d’épuisement dû au manque de stimulation intellectuelle, ennui et sous-charge de travail,

Brown-out = sentiment de ne pas trouver de sens dans son travail, de sentir un décalage entre ses valeurs et son environnement professionnel.

👉 En lisant ces définitions, sais-tu dire quel mot est le plus adapté à ce que tu ressens ? 

Ces trois formes d’épuisement se manifestent par différents symptômes :

  • grande fatigue physique et psychologique,
  • démotivation et manque d’énergie,
  • fuite dans des plaisirs éphémères et addictifs,
  • cynisme vis-à-vis des situations et des personnes,
  • manque de perspective, sentiment d’être coincé.e sur l’autoroute de sa vie,
  • angoisses et crises de larmes inopinées,
  • maux de ventre, de dos, problèmes de peau, insomnies, …

Les symptômes peuvent être plus ou moins intenses.

En général, plus tu les ignores, plus ils s’intensifient.

Eh oui…Le corps et l’esprit sont les ordinateurs les plus perfectionnés jamais créés !

👉 Aussi, as-tu observé des changements récemment dans ton corps et tes pensées ? Sais-tu décrire l’intensité de ces symptômes ? 

Il se peut que tu aies des difficultés à y voir clair.

Souvent, on ne peut pas voir ce qu’on ne veut pas voir. C’est pourquoi accepter de suivre un cheminement en plusieurs étapes est important.

Trois étapes pour sortir de la spirale des B-OUT

1. Ne minimise pas la situation

Pour aller bien, il faut déjà accepter et reconnaître qu’on va mal.
Dans l’introduction nous te parlions de Mélanie.
Elle peut continuer à se mentir.
Elle peut continuer à minimiser son mal-être sur le plan physique, psychique ou émotionnel, et à inventer des excuses pour ne pas arriver à l’heure ou excuser son cynisme.
Ou bien, elle peut aussi en parler à un tiers.
Cela peut être un médecin, un coach, un thérapeute ou un proche dont elle sait qu’il saura l’écouter sans la juger ni la conseiller.
Verbaliser ce qu’elle ressent l’aidera à prendre du recul.
Même si c’est plus facile à dire qu’à faire, n’attends pas d’avoir atteint un point critique pour demander de l’aide.

Pour côtoyer de nombreuses personnes qui traversent des B-OUT (burn-out, brown-out, bore-out), nous pouvons témoigner que :

  • cela n’arrive pas qu’aux autres et aux personnes “fragiles”,
  • plus le diagnostic est posé tôt, moins les séquelles sont importantes.

Si tu te sens mal et que tu doutes, parles-en !

2. Prends du temps pour te reconstruire sans (trop) culpabiliser

Malheureusement, il n’est pas toujours possible de rebondir rapidement, ce n’est pas en un claquement de doigts que l’on peut envisager se reconvertir après un burn-out.
Si tu te casses une jambe, tu ne vas pas te précipiter pour t’inscrire à un marathon ?
Alors ne cherche pas à aller plus vite que la musique.
Tu auras sans doute besoin de temps.
Des études montrent qu’il faut entre 1 et 3 ans pour se reconstruire après un burn-out installé.
D’autres évoquent même la possibilité de garder des séquelles à vie.
Pour autant, comme souvent, il n’y a pas vraiment de vérité générale car tout va dépendre de ta situation et de ta personnalité.
L’important est de t’écouter et de t’autoriser à prendre une pause.

Patrick, un des participants au Parcours NOUVEAU CAP a fait un break d’un an et demi après son burn-out. Pendant plusieurs mois, il s’est fait accompagner par une psychologue.
Il avait besoin de comprendre mais aussi d’accepter comment il était allé aussi loin. Après cette première phase de reconstruction, il s’est inscrit au Parcours pour identifier des pistes d’évolution professionnelle.
Deux ans après cette journée où son corps a lâché au milieu de l’usine pour laquelle il travaillait, il a achevé une formation de masseur et s’apprête à donner des massages à des corps fatigués et usés par le stress.

L’important ce n’est pas d’aller vite, mais d’évoluer. 

3. Mets-toi en mouvement progressivement

L’évolution se fait progressivement et prend souvent des formes insoupçonnées.
Parfois, le plus difficile est d’accepter qu’il faudra faire des détours pour atteindre son idéal.
Cela peut passer par un changement de rythme, de ville, de mission, d’environnement …
Kim nous a contactés il y a quelques mois.
Elle sentait les signes avant-coureurs de l’épuisement et la dissonance entre ses valeurs profondes et son métier de communicante dans une grande entreprise.
Suite au Parcours, elle a changé de ville.
Elle a réalisé que cela était prioritaire dans son projet de vie pour ensuite rechercher un poste dans une structure plus petite et plus engagée en faveur de l’environnement.
En agissant dès les premiers signes, Kim a pu éviter d’aller jusqu’au brown-out.
Le fait d’avoir un cap lui a permis de prendre du recul vis-à-vis de son job et d’accepter qu’un changement de vie demandait du temps.

👉 Tu sens que tu as besoin d’aide pour te mettre en mouvement et t’aider à identifier les étapes à suivre ? 

Jette un œil à notre Parcours, Nouveau Cap, 3 mois pour devenir Capitaine de ta vie !



2021 Copyright © Hisse & Haut । Plan du site - Mentions Légales - Politique de confidentialité