Changer de job en temps de crise : une fausse bonne idée ?

On tourne en rond, on ne sait plus où on habite, on se re-confine, on bouillonne, on aimerait retrouver notre vie d’avant, ou presque.

J’ai une bonne et une mauvaise nouvelle.
La mauvaise : il semblerait que ce contexte dure encore quelque temps, et qu’on n’y peut pas grand-chose. Mais ça tu le sais déjà.
La bonne, c’est que pour autant, c’est possible de reprendre de l’énergie, de l’envie et de construire de nouveaux projets. Et concrètement.

Oui oui, même maintenant. Même avec ce re-confinement.

  • Ancien ingénieur, Emmanuel est devenu salarié d’une épicerie locale, bio et zéro déchets ;
  • Aurélie a négocié un 80% dans son job salarié, a changé de poste en interne et anime des ateliers de parentalité positive en indépendante ;
  • Pascaline monte un projet de tiers-lieux à la campagne en parallèle d’être prof ;
  • Ester a négocié sa rupture conventionnelle pour être coach en écriture auprès d’entrepreneurs sociaux ;
  • Frédérique reste dans son poste de chef de projets informatique et développe son activité reiki en ehpad, …

Tout ça, depuis un an.

Et j’ai des dizaines d’autres exemples de personnes que nous avons accompagnées durant cette crise qui ont sauté le pas. C’est donc bien possible de se projeter dans un changement professionnel et se sentir plus heureux.se, même en temps de crise.

Autant te dire, que oui, cela ne se décrète pas du jour au lendemain. Et non, il n’y a pas de baguette magique.
Mais chacun.e a construit son nouveau projet en faisant un pas de côté, en s’outillant et en expérimentant étape après étape, avec le soutien de son entourage et d’autres personnes cheminant en même temps.

Et toi dans tout ça ?

Qu’est-ce qu’il te manque, en ce moment pour retrouver l’envie, le plaisir de nouveau et sauter le pas toi aussi ?
De quoi as-tu besoin pour te réaligner avec qui tu es, bourgeonner (eh oui c’est le printemps, pardi !), construire de nouveaux projets… ?

Pas demain, ni quand la crise sera derrière nous. Mais dès A-U-J-O-U-R-D’H-U-I. Comme si c’était le premier jour du reste de ta vie.

Je te propose de prendre un moment pour toi, un petit carnet et un crayon pour répondre à ces questions – durée : 15-20mn :

  • Qu’est-ce que tu ressens en ce moment vis-à-vis de ta situation professionnelle ?

    Liste tous les sentiments et ressentis qui te passent par la tête : frustration, colère, stress, incompréhension, fatigue, lassitude, doute, joie, tristesse, décalé.e,..
    Exemple : je me sens submergée par le travail, je me sens perdu.e dans mon projet de reconversion, je suis en manque de liens sociaux avec mes collègues, je ne me sens plus motivée, etc.

  • Si tu avais 80 ans, qu’est-ce que tu souhaiterais dire à la personne que tu es aujourd’hui ?

    Exemple : Oui, c’est une période compliquée, mais avec le recul, tu verras que tu auras énormément appris sur toi, sur ta capacité à rebondir et à “faire avec”. Autorise toi à accueillir ce que tu ressens.Tu es plein.e de ressources, fais-toi du bien, et ose faire un premier pas vers le changement, puis un 2ème ! 

  • Qu’est-ce que tu es prêt.e à lâcher / arrêter / modifier dans ton quotidien professionnel ou de transition actuelle ? D’après toi, quelles seraient les étapes ? Quand commences-tu ?

    Exemple : je veux arrêter de me sentir stressé.e dès le démarrage de ma journée par tout ce flou, l’enchaînement de réunions, ou par la pression que je ressens dans mon poste.
    💡 Solutions : Je mets en place une routine matinale pour me sentir plus détendu.e et acteur.ice de ma journée ; j’essaie de développer mon assertivité pour définir et communiquer avec mes collègues sur mes limites pour un meilleur cadre de travail  (ex : c’est important pour moi d’avoir un vrai break sans boulot le soir)

  • Qu’est-ce que tu es prêt.e à faire bouger ? D’après toi, quelles seraient les étapes ? Quand commences-tu ?

Exemple : Je veux me sentir plus à ma place et kiffer mon quotidien professionnel.
💡 Solutions : Je me bloque des créneaux dans mon agenda de réflexion seul.e et d’échanges avec d’autres sur ce que je souhaite changer (trèèès important de ne pas rester seul.e avec son dialogue avec sa tête, ça rend fou !)

Ce que l’on te souhaite en ce moment, c’est de t’entourer d’un maximum de positif dans ta vie : te créer un groupe d’ami.es / collègues bienveillant.es et ressources  sur qui tu peux compter pour discuter et te soutenir, instaurer un rituel bien-être quotidien, tenir un journal de gratitude (ou de « kiffs »), sortir prendre l’air chaque jour, cuisiner, bricoler, repeindre ce meuble pour lui donner une seconde vie, donner un peu de ton temps chez nos amis de Probonolab ou Anciela. Bref, te faire du BIEN.

C’est vrai, nous manquons de liberté sur certains aspects de notre quotidien en ce moment. Mais nous gardons assurément le pouvoir de décision sur notre état d’esprit et le nouveau cap que nous voulons donner à notre vie.

Nous, on appelle ça être capitaine de sa vie 😊

« I am the master of my fate, I am the captain of my soul »
Je suis le maître de mon destin, je suis le capitaine de mon âme.
(Nelson Mandela, dans Invictus – un de mes films préférés 😊)

Perrine Lhote

2021 Copyright © Hisse & Haut । Plan du site - Mentions Légales & CGU - Politique de confidentialité